Teen Wolf, Saison 1

Yo 🙂 Me revoilà. Cette fois-ci on va de nouveau parler séries puisque l’article porte sur… Teen Wolf. Eh oui ! Une série dont je n’ai vu que la première saison, assez récemment (depuis je passée à autre chose x) mais dont j’avais depuis longtemps envie de vous faire une critique.

Teen-Wolf-Season-1-cast

Titre original : Teen Wolf

Date de diffusion : 2011

Avec : Tyler Posey, Crystal Reed, Dylan O’Brien, Holland Roden, Tyler Hoechlin…

Nationalité : Américaine

Production : En cours

Durée d’un épisode : 41 minutes

RésuméUne nuit, un jeune joueur de crosse, Scott McCall, se promène dans les bois à la recherche d’un cadavre et se fait attaquer par un loup-garou. Il s’en sort avec une morsure à l’abdomen, mais il découvre bientôt qu’il est devenu un loup-garou. Avec l’aide de son meilleur ami Stiles, d’un mystérieux loup-garou nommé Derek et de sa petite amie Allison, il doit trouver un équilibre entre sa nouvelle identité et les nombreux dangers qu’il présente pour sa vie d’adolescent. Tout au long des saisons, il s’efforce de protéger ses proches ainsi que d’en apprendre davantage sur sa condition de loup-garou et des mystères qui l’entourent.

Source : Wikipédia

teen wolf season 1 01

Mon avis : Au départ, si j’ai commencé à regarder c’était à force de voir des suggestions de vidéos là-dessus sur YouTube et des images à gogo dans mon fil d’actu Tumblr 🙂 J’étais curieuse. Je me disais “soit c’est un copié-collé de Vampire Diaries version loup-garou, soit c’est une bonne série”… Eh bien figurez vous que la deuxième option s’est avérée être la bonne (du moins, selon moi) !
Tout d’abord, les points positifs. Les personnages sont globalement réalistes (à la base, Scott n’est pas une star dans son lycée, c’est juste un mec normal, sans histoires, tout comme son meilleur ami Stiles) et assez attachants. Scott est tout gentil au début de la saison 1 (bon, il le reste jusqu’à la fin, mais disons qu’entre temps, il se découvre des capacités physiques étonnantes et une force surhumaine) et Stiles est… Tout simplement à mourir de rire. C’est simple, il met vraiment de l’ambiance, avec ses plans tordus, quand il essaie d’aider son meilleur ami lorsqu’il se transforme en loup (pendant la pleine lune par exemple) ou avec ses blagues, certaines étant carrément débiles ! 😛
Concernant les autres personnages, j’ai aussi pas mal aimé Jackson, THE sportif, le capitaine de l’équipe de lacrosse (à l’anglaise héhé) qui, il faut le dire, n’est pas moche du tout :’) En revanche, je dois dire que la copine de Scott, Allison, m’a particulièrement énervée avec ses minauderies en tout genre et j’ai préféré sa meilleure amie, Lydia, qui, selon moi, a beaucoup plus de caractère et apporte quelque chose en plus à la série (même si à la fin de la saison 1, elle m’énervait aussi ><). Je n’ai pas non plus apprécié le personnage de Derek, le “mentor” de Scott, beaucoup trop cliché selon moi, avec son blouson en cuir et sa force surhumaine 🙂

teen-wolf001

L’intrigue n’est pas mal, disons qu’elle tient la route. Bon, c’est vrai, on a déjà vu mieux mais… On a aussi vu bien pire. Je trouve ça bien que les proches de Scott (à part Stiles of course) n’apprennent pas tout de suite qu’il est un loup-garou. A part la “lycanthropie”, d’autres thèmes, comme l’amour, l’amitié, l’école, la popularité, que l’on croise souvent dans les séries teenager américaines, sont abordés. Néanmoins on aperçoit quelques scènes de meurtres (le père de Stiles est policier) mais les scènes avec les loup-garous paraissent bien chastes par rapport à certaines séries/films. Les effets spéciaux ne sont pas spectaculaires, mais assez réussis dans l’ensemble, je trouve. Si vous vous y mettez, ne pensez pas que c’est une série “fantastique/horreur” parce que vous aurez tout faux… Comme son nom l’indique, Teen Wolf parle d’un loup adolescent et de tout de qui va avec. ^^

SEASON-1-EPISODE-3-PICS-teen-wolf-22863457-600-340

Certains épisodes comme le 3 de la saison 1, à savoir la sortie au bowling (photo ci-dessus) ou le 7, la nuit au lycée, sont mieux réussis que d’autres 🙂 Bon, je vais arrêter de faire ma mauvaise langue, parce que mise à part quelques petits défauts (clichés, entre autre…), Teen Wolf est vraiment une bonne série ! Une des mieux selon moi dans le genre “série américaine pour ados”, avec Glee (jusqu’à la saison 4, après… no comment). Les personnages sont attachants, on a vite l’impression d’aller au lycée avec eux, l’intrigue est pas mal dans le genre fantastique et il y a pas mal de scènes hyper drôles et vraiment cute. 

Note : 8,5/10

See you,

Leeda

Breaking Bad, Saison 1

Hello again ! Me revoici pour un nouvel article. Bon, je pense que vous connaissez tous Breaking Bad (ceux qui ne connaissent pas vivent dans une grotte). Ça fait un petit moment qu’écrire une critique là-dessus me trotte dans la tête, sachant que c’est une de mes séries préférées (oui, je sais, je ne suis pas très originale ^^).

pic1(J’adore cette affiche :p)

Titre original : Breaking Bad

Date de diffusion : 2008

Avec : Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn, Dean Norris…

Nationalité : Américaine

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 42 minutes

Résumé : Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler, sa femme enceinte, et de Walt Junior, son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d’argent afin de mettre sa famille à l’abri, Walter ne voit plus qu’une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. Il propose à Jesse, un de ses anciens élèves devenu un petit dealer de seconde zone, de faire équipe avec lui. Le duo improvisé met en place un labo itinérant dans un vieux camping-car. Cette association inattendue va les entraîner dans une série de péripéties tant comiques que pathétiques.

Source : Allociné

ustv-breaking-bad-season-1-pictures-8

Mon avis : Au départ, si j’ai commencé Breaking Bad, c’est bien parce que je ne trouvais aucune série à me mettre sous la dent. J’avais fini Skins et je ne voulais absolument pas me mettre devant un truc fantastique et mièvre à souhait, je vous laisse imaginer de quoi je parle. Alors, je me suis mise à Breaking Bad. Pour être franche, au départ, je n’ai pas eu THE big coup de coeur. J’ai regardé deux épisodes et je me suis lassée, parce que je trouvais ça pas assez teenager et un peu glauque 🙂 Je me suis donc interrompue, pour regarder Misfits (j’essaierai de vous en parler bientôt, bien que 5 critiques, une par saison, ce soit un peu chaud ^^). Quand j’ai eu terminé, sans trop savoir pourquoi, j’ai voulu donner une deuxième chance à Breaking Bad… Et je n’ai pas regretté. Je me suis rendu compte que mon précédent jugement était binaire et faux. Pourquoi ?

ustv-breaking-bad-season-2-pictures-9
Tout d’abord, je me suis énormément attachée aux personnages. Mes préférés restent Walter (quand même ^^), parce qu’il sait qu’il va mourir mais sa priorité numéro 1 est de mettre de l’argent de côté pour sa famille et pour cela, le prof de chimie devient dealer à ses heures perdues, Jesse, son assistant, parce qu’il est tout simplement craquant 😛  (ce n’est pas une raison je sais…), sous ses airs de dur à cuire, il est sensible et… Trouillard. Parfois, c’est même Walt qui a le plus de courage 🙂 Oh, et j’oubliais, la messagerie de Jesse et ses bitch sont devenus des classiques !
J’aime aussi beaucoup Walter Junior, le fils handicapé de Walt, très attachant mais qui ne colle pas au cliché “handicapé donc super sympa“. Il a son petit caractère et n’hésite pas à faire de belles crises à ses parents et à leur dire leurs 4 vérités ! J’adore le personnage de Hank (le beau-frère de Walt), le flic peu subtil, tout en blagues suggestives, mais qui est, en réalité, sensible et attachant. En revanche, je trouve la femme de Walt, Skyler, vraiment énervante (j’ai envie de la claquer à chacune de ses apparitions sur l’écran x) à toujours pleurnicher, vouloir savoir où est son mari…

ustv-breaking-bad-season-1-pictures-3

Pour ce qui est de l’intrigue, je la trouve très bien menée, et elle tient la route 😉 Bon, c’est vrai, la drogue est quand même omniprésente (je trouve les scènes de fabrication de meth dans le labo super bien faites) et la maladie aussi (on voit réugulièrement Walt tousser et Skyler parle beaucoup de son cancer) mais d’autres thèmes, comme la maternité, la famille, l’amour, le lycée sont aussi abordés ! Je trouve que l’équipe Jesse/Walt n’est pas clichée, parce qu’elle renforce le côté “pathétique” de l’histoire. Le prof de chimie malade, à bout de force, qui se laisse marcher sur les pieds et son ancien élève, le petit voyou du coin, devenu dealer pour gagner sa vie. Les dialogues sont plein d’humour, sans trop en faire non plus (bon, j’étais littéralement pliée en deux devant certaines scènes) et je suis persuadée que les fans d’action trouveront leur bonheur ! Je pense que cette série peut toucher tout le monde, parce qu’elle aborde plein de thèmes différents, certains étant presque parodiés (la famille de Walt et celle de Jesse, hum hum…), et reste sensible et très bien faite. Pour terminer, une petite parenthèse sur l’opening (on y aperçoit le tableau de Mendeleïev) et la BO, qui sont tous les deux assez géniaux dans leur genre ! Sinon, depuis que je regarde Breaking Bad, je suis bizarrement beaucoup plus intéressée par la chimie en cours x) Comme quoi c’est bon pour la culture générale !

Note : 10/10

See ya,

Leeda

Skins UK, Saison 4

Hello 🙂 Désolée pour cette longue absence, parce que ça fait un bon moment que j’ai fini la saison 4… Et il me reste un épisode dans la saison 5. La critique arrive bientôt, mais le prochain article sera une critique de livre 🙂 Vous verrez bien lequel c’est, it’s a surprise !

Saison-4-de-Skins_portrait_w674

Titre original : Skins

Date de diffusion : 2007

Avec : Kaya Scodelario, Jack O’Connell, Lily Loveless, Lisa Backwell, Luke Pasqualino…

Nationalité : Anglaise

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 45 minutes

Résumé :   Skins raconte la vie d’adolescents vivants dans la banlieue de Bristol qui entrent dans la vie active et doivent affronter certains obstacles. La série aborde des thèmes de la vie courante, mélant l’homosexualité, la religion, la drogue, l’anorexie… Mais également des histoires de coeur, de famille, d’amitié…

Sources : Wikipédia et Hypnoweb

Saison-4-de-Skins_portrait_w674-2

Mon avis : Là encore, une excellente saison. On ne nous épargne rien, on vit tout avec les personnages. Je dirais que cette saison là est plus sombre que la troisième, peut-être parce qu’elle débute par la mort d’une adolescente, qui va tout bouleverser.
On apprend aussi qu’Effy est dépressive. Là encore, les phases de sa maladie nous sont montrées et on la découvre beaucoup plus fragile.
Le personnage de Freddy est toujours aussi peu intéressant d’après moi. Le skateur, le beau gosse de la bande, follement amoureux d’Effy… Mais, lors de son épisode, pourtant très sombre, on le redécouvre sous un autre angle.
En revanche, il y a de très belles scènes entre Cook et Effy.

4x04-Katie-katie-fitch-13713157-1280-720

J’ai trouvé Katie beaucoup plus intéressante dans cette saison. Dans la précédente, elle était tout simplement insuportable, c’était la popular girl par excellence. Mais là, elle est beaucoup plus sensible et attachante. Je ne vais pas vous parler de tous les personnages, qui sont, dans l’ensemble, toujours aussi beaux et attachants à leur manière.
Le pitch tient la route. Cette saison reste très intéressante, malgré des moments franchement noirs. Les acteurs sont excellents, mais ce n’est pas une surprise !
La fin de la saison 4 est pleine de suspense parce que… Ça se termine en pleine action.
Mais je ne vous en dis pas plus, si vous voulez regarder ^^.

Skins-4x08-effy-stonem-11238095-1280-720_large

En bref : des personnages toujours attachants et presque fascinants par leur pouvoir d’auto-destruction d’eux-mêmes, un excellent scénario et, toujours, une très bonne BO. Une superbe génération 2…

Note : 10/10

See you soon,
Leeda

Skins UK, Saison 3

Hello (: Je suis de retour pour la critique de la saison 3 de Skins, que j’ai fini vendredi… Je vais commencer l’épisode 2 de la saison 4 ce soir.

skins-cast-2

Titre original : Skins

Date de diffusion : 2007

Avec : Kaya Scodelario, Jack O’Connell, Lily Loveless, Lisa Backwell, Luke Pasqualino…

Nationalité : Anglaise

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 45 minutes

Résumé :   Skins raconte la vie d’adolescents vivants dans la banlieue de Bristol qui entrent dans la vie active et doivent affronter certains obstacles. La série aborde des thèmes de la vie courante, mélant l’homosexualité, la religion, la drogue, l’anorexie… Mais également des histoires de coeur, de famille, d’amitié…

Sources : Wikipédia et Hypnoweb

skins03-01

Mon avis : J’avais lu des critiques, disant que la génération 2 était loin d’être aussi géniale que la précédente, beaucoup moins attachante, plus trash… Malgré tout, j’ai quand même regardé. Au départ, c’est dur d’oublier les personnages de la génération 1 : on s’attend à voir surgir Tony et les autres au coin d’une rue, au lycée… Et puis on s’habitue.
Je pense que c’est plus facile, parce qu’il y a Effy, elle fait le lien entre ces deux générations. Je continue à dire que c’est mon personnage préféré. Sans elle, ce ne serait pas pareil 😛
En revanche, il est vrai que cette génération est plus trash que la précédente. Ils respectent typiquement la devise “Live fast and die young”. Le personnage de Cook, par exemple, est assez extrême dans son genre : il n’a absolument aucune limite. Il ne se soucie pas de savoir le métier qu’il va faire plus tard et se moque complètement des règlements. Malgré tout, il est attachant à sa manière et très bien interprété par Jack O’Connell.

SKINS-Saison-3_portrait_w858

Personnellement, niveau personnages, j’ai une très nette préférence pour Effy, Cook, Naomi et J.J. (Précision : contrairement à pas mal de gens, je ne shippe pas Freffy 😡 mais plutôt Ceffy). Je trouve Freddie beaucoup trop prévisible.
Certains épisodes sont super, comme par exemple ceux sur Pandora (qui est toujours aussi drôle et attachante), la fameuse soirée “Twister et brownies” qui dégénère, Effy, la fête dans la forêt, Emily et Katie, le bal de l’amour. J’aime beaucoup Emily, que je préfère largement à sa jumelle, Katie, que je trouve superficielle, et peu attachante. C’est un des seuls personnages de Skins que je n’aime pas (avec Sketch, dans la génération 1 mais elle en même temps, euh… :P).

tumblr_mt2kp9q8Mq1rreer9o1_500

Le bilan : une saison 3 rythmée, pleine de sentiments et d’émotion, parfois très drôle et qui, selon moi, est aussi géniale que les saison 1 et 2. Des personnages attachants, réalistes (oui, on peut s’identifier à eux), une BO à tomber et la ville de Bristol, omniprésente, comme toujours.

Note : 10/10

See you soon,

Leeda

Skins UK, Saison 2

Helloo 🙂 Me revoici pour la critique de la saison 2 de Skins, un peu plus d’une semaine après la critique de la 1ère saison ^^ J’ai fini la saison 2 mercredi dernier et j’ai commencé la génération 2 vendredi, (épisode 8, saison 3).

d7e3a5178c41c22131abbcfa83a5dd33_large

Titre original : Skins

Date de diffusion : 2007

Avec : Nicholas Hoult, Mitch Hewer, Kaya Sodelario, Hannah Murray, Larissa Wilson, April Pearson, Joe Dempsie…

Nationalité : Anglaise

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 45 minutes

Résumé :   Skins raconte la vie d’adolescents vivants dans la banlieue de Bristol qui entrent dans la vie active et doivent affronter certains obstacles. La série aborde des thèmes de la vie courante, mélant l’homosexualité, la religion, la drogue, l’anorexie… Mais également des histoires de coeur, de famille, d’amitié…

Sources : Wikipédia et Hypnoweb

serie-skins600220

Mon avis : Ça ne fait aucun doute, la saison 2 démarre sur une note plus dramatique que la première. Un des personnages est devenu handicapé et, au premier abord, la bande ne semble plus aussi soudée qu’avant.
Ensuite, je me suis habituée à nouveau à l’ambiance de la série et j’ai trouvé cette saison 2 aussi géniale que la première 🙂
Un nouveau personnage apparait, c’est Sketch, qu’on déteste et qui fait tout de même pitié malgré tout…

skins4

Certains passages sont super émouvants (je ne vous dis pas lesquels parce que ça gâcherait tout le suspense si vous vouliez regarder), d’autres drôles et certains innatendus. Mes épisodes préférés dans cette saison restent ceux sur Michelle (que j’adore ^^), Jal et  Cassie. Même si celui-ci est vraiment triste 😦
J’ai trouvé certains personnages beaucoup plus profonds dans cette saison, Michelle par exemple ou Sid. Tony n’est plus très “Tony” (je veux dire qu’il n’est plus tellement manipulateur) mais il n’en devient que beaucoup plus attachant.
Ensuite, je voudrais ajouter quelque chose sur Cassie : au début de la saison 2, elle devient franchement énervante…  Alors qu’elle était un de mes personnages préférés dans la première saison. Elle se comporte de manière méchante et égoïste, si bien qu’on se réjouit de la voir le moins possible. Mais petit à petit, vers la fin, elle redevient la Cassie qu’on aime tant 🙂

tumblr_l57pa3F5CQ1qccy3go1_500

Dans l’épisode sur Effy, on fait aussi connaissance avec un nouveau personnage : Pandora Moon. Certains pourraient penser qu’elle est puérile et trop enfantine mais je la trouve très attachante et super marrante 😛 D’ailleurs, c’est un des personnages principaux de la saison 3, en tant que meilleure amie d’Effy.
En résumé : une saison 2 excellente, tout aussi bien que la saison 1 d’après moi, un peu plus grave, mais aussi émouvante et géniale que la précédente.

Note : 10/10

On se voit bientôt pour l’article sur la saison 3 (pour l’heure, je ne vous dis pas ce que j’en pense, surprise, surprise ^^).

See you,

Leeda

Skins UK, Saison 1

Hello 🙂 Aujourd’hui je suis de retour pour une critique de la saison 1 de Skins UK (j’en suis à la fin du 2ème épisode de la 2ème saison au moment où j’écris ce post). Pas de panique, les critiques des prochaines saisons arriveront !

img_title-big

Titre original : Skins

Date de diffusion : 2007

Avec : Nicholas Hoult, Mitch Hewer, Kaya Sodelario, Hannah Murray, Larissa Wilson, April Pearson, Joe Dempsie

Nationalité : Anglaise

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 45 minutes

Résumé :   Skins raconte la vie d’adolescents vivants dans la banlieue de Bristol qui entrent dans la vie active et doivent affronter certains obstacles. La série aborde des thèmes de la vie courante, mélant l’homosexualité, la religion, la drogue, l’anorexie… Mais également des histoires de coeur, de famille, d’amitié…

Sources : Wikipédia et Hypnoweb

14508117skins1-jpg

Mon avis : J’avais énormément entendu parler de cette série. En bien et en mal, d’ailleurs. On m’avait dit “c’est trash, sexuel et violent” ou encore “c’est la meilleure série de tous les temps”. Je suis beaucoup plus d’accord avec la deuxième phrase 🙂
Je m’explique. Oui, c’est trash. Mais en même temps, on sait à quoi on s’attend en regardant cette série. Disons que ce n’est pas aussi gentillet que 90210, mais beaucoup plus attachant et réaliste.
Le concept d’un épisode par personnage est cool et innovant. Ainsi, tous les personnages ont un rôle égal dans la série, ce qui est un bon point…
Le premier épisode, basé sur Tony, le leader manipulateur de la bande, nous plonge directement dans l’histoire. On rencontre tous les personnages et on a qu’une envie : voir la suite !
Au fur et à mesure, on s’attache aux “Skins”. A leurs qualités et à leurs défauts. Ils ne sont pas lisses et brillants comme dans “Gossip Girl” par exemple, mais c’est beaucoup mieux.
Dans la série, les parents et les professeurs ne sont pas du tout réalistes, entendons nous bien. Il n’y a qu’à prendre l’exemple des Ainsworth, les parents de Cassie, qui souffre d’anorexie, ou de Mme Richardson, la mère de Michelle. Quant aux professeurs, Angie, la prof de psycho qui a une aventure avec un de ses élèves de 17 ans (je ne dis pas qui c’est, si vous avez l’intention de regarder !) ou Tom, professeur d’histoire qui tente de se comporter comme un jeune mais qui ne fait que plus pitié.

18911417

J’aime beaucoup les épisodes sur Cassie, Maxxie et Anwar et Effy, qui nous montre que Tony n’est pas aussi insensible qu’il n’y parait et qu’il tient énormément à sa soeur. Effy, la petite soeur de Tony, souffre d’un mutisme inquiétant. On ne la voit ouvrir la bouche que sous l’emprise de la drogue (le fameux “sometimes, I think I was born in backwards”) ou tout à la fin de la saison. J’adore le personnage de Maxxie. Il est sensible, gentil, fidèle et mignon (ben oui il faut le dire quand même :P).
J’aime aussi beaucoup Chris, qui, sous ses airs de dragueur-clubber de la bande, est en fait très  drôle et attachant. Quant à Cassie, ses “wow”, ses “lovely” et sa sensibilité à fleur de peau font d’elle un personnage superbe.

2994187455_1_3_kDAnv6Uj

Le lieu (Bristol), est très bien choisi. Les personnages se réunissent dans le parc de College Green 🙂
Le ton de la série est énergique, humoristique mais parfois triste. On n’est pas épargnés. On vit tout avec les personnages. Le meilleur et le pire 🙂 L’épisode 9 “Everyone“, se termine par une superbe chanson, interprétée par des personnages de la bande, notamment Sid et Tony.
Alors, en conclusion : une excellente première saison. Des personnages attachants, écorchés vifs, torturés, mais beaux aussi d’une certaine manière. Des dialogues pétillants, une bande son à tomber… Bref, un coup de coeur.
Je ne peux que vous conseiller très fortement de regarder Skins (UK, attention !) ^^ Ils sont trop forts ces Anglais !

Note : 10/10

See you,

Leeda

The Big C

Hello ! Désolée pour ma longue absence mais ma fin d’année et mon début de vacances ont été plutôt bien remplis :P. Bref, aujourd’hui je vais vous parler d’une série que j’ai commencé lundi, avec une amie : The Big C. Place à l’article :

tv_the_big_c01

Titre original : The Big C (Le Grand C)

Date de diffusion : 2010

Avec : Laura Linney, Oliver Platt, James Benjamin Hickey…

Nationalité : Américaine

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 27 minutes/1h (Saison 4)

Résumé : Cathy Jamison, une mère de famille tout ce qu’il y a de plus normale, professeur dans un lycée, apprend qu’elle est atteinte d’un cancer en phase terminale. Il ne lui reste plus qu’un an à vivre et elle compte bien en profiter pour devenir celle qu’a toujours voulu être, ou celle qu’elle a été mais qu’elle a perdu sur son trajet..
Sources : Allociné et Wikipédia

728_3_0_prm-s3keyart_1024x640

Mon avis : OK, je n’ai vu que 6 épisodes. Et alors ? Je peux quand même vous dire ce que j’en pense, non ?
J’ai trouvé cette série rafraîchissante. Cathy apprend qu’elle a un cancer “stade 4” et elle ne se laisse pas abattre. Elle tente d’aider ses proches, fait de nouvelles rencontres… Sans rien dire à sa famille et ses amis au sujet de sa maladie. J’ai malheureusement vu les épisodes en VF mais j’ai quand même trouvé Laura Linney excellente, ainsi que la plupart des autres acteurs. Il y a de très bonnes musiques aussi, qui collent bien aux moments qu’il faut. Le ton de cette série, c’est plutôt de l’humour noir, souvent drôle, mais qui peut malheureusement vite tomber dans le vulgaire. Et l’humour vulgaire a tendance à m’énerver ^^. Donc ça peut être lourd à certains moments, je vous préviens !
Il y a pas mal de points positifs pour cette série, mais il y a quand même quelques points négatifs.

THE BIG C
L’un des points négatifs qui est particulièrement frappant, c’est le fait que le cancer soit dépeint d’une façon presque positive. D’un seul coup, Cathy va aller faire connaissance avec Marlene, cette voisine acariâtre et lui proposer de tondre sa pelouse. Elle va tenter d’aider Andrea, cette ado obèse à maigrir en la stimulant avec de l’argent. En gros, c’est un peu : tu es malade, tu fais brusquement attention aux autres. Le fait que Cathy fasse des choses particulièrement folles n’aide pas vraiment. Elle vide son compte retraite, achète une voiture de sport et donne de l’argent à tout le monde. Je sais bien qu’elle n’en a plus pour longtemps, mais bon, quand même !

Malgré tout, c’est une série sensible, parfois triste. On passe du rire aux larmes en un temps record ^^

728_4_0_prm-anytime_1024x640

Mais c’est aussi une série qui fait réfléchir. Que feriez-vous si vous n’aviez qu’un an devant vous ? Si vous n’aviez plus q’un délai limité pour vivre ce que vous n’avez jamais vécu ?
En bref : une série américaine agréable et rafraichissante, qui montre une héroïne qui change face à la maladie et des personnages attachants. Une série qui montre aussi le quotidien (et les déboires) d’une mère de famille, prof dans un lycée. Ça me fait aussi un peu penser à Desperate Housewives parfois 🙂

Note : 7/10

See you soon,

Leeda