Breaking Bad, Saison 1

Hello again ! Me revoici pour un nouvel article. Bon, je pense que vous connaissez tous Breaking Bad (ceux qui ne connaissent pas vivent dans une grotte). Ça fait un petit moment qu’écrire une critique là-dessus me trotte dans la tête, sachant que c’est une de mes séries préférées (oui, je sais, je ne suis pas très originale ^^).

pic1(J’adore cette affiche :p)

Titre original : Breaking Bad

Date de diffusion : 2008

Avec : Bryan Cranston, Aaron Paul, Anna Gunn, Dean Norris…

Nationalité : Américaine

Production : Achevée

Durée d’un épisode : 42 minutes

Résumé : Walter White, 50 ans, est professeur de chimie dans un lycée du Nouveau-Mexique. Pour subvenir aux besoins de Skyler, sa femme enceinte, et de Walt Junior, son fils handicapé, il est obligé de travailler doublement. Son quotidien déjà morose devient carrément noir lorsqu’il apprend qu’il est atteint d’un incurable cancer des poumons. Les médecins ne lui donnent pas plus de deux ans à vivre. Pour réunir rapidement beaucoup d’argent afin de mettre sa famille à l’abri, Walter ne voit plus qu’une solution : mettre ses connaissances en chimie à profit pour fabriquer et vendre du crystal meth, une drogue de synthèse qui rapporte beaucoup. Il propose à Jesse, un de ses anciens élèves devenu un petit dealer de seconde zone, de faire équipe avec lui. Le duo improvisé met en place un labo itinérant dans un vieux camping-car. Cette association inattendue va les entraîner dans une série de péripéties tant comiques que pathétiques.

Source : Allociné

ustv-breaking-bad-season-1-pictures-8

Mon avis : Au départ, si j’ai commencé Breaking Bad, c’est bien parce que je ne trouvais aucune série à me mettre sous la dent. J’avais fini Skins et je ne voulais absolument pas me mettre devant un truc fantastique et mièvre à souhait, je vous laisse imaginer de quoi je parle. Alors, je me suis mise à Breaking Bad. Pour être franche, au départ, je n’ai pas eu THE big coup de coeur. J’ai regardé deux épisodes et je me suis lassée, parce que je trouvais ça pas assez teenager et un peu glauque 🙂 Je me suis donc interrompue, pour regarder Misfits (j’essaierai de vous en parler bientôt, bien que 5 critiques, une par saison, ce soit un peu chaud ^^). Quand j’ai eu terminé, sans trop savoir pourquoi, j’ai voulu donner une deuxième chance à Breaking Bad… Et je n’ai pas regretté. Je me suis rendu compte que mon précédent jugement était binaire et faux. Pourquoi ?

ustv-breaking-bad-season-2-pictures-9
Tout d’abord, je me suis énormément attachée aux personnages. Mes préférés restent Walter (quand même ^^), parce qu’il sait qu’il va mourir mais sa priorité numéro 1 est de mettre de l’argent de côté pour sa famille et pour cela, le prof de chimie devient dealer à ses heures perdues, Jesse, son assistant, parce qu’il est tout simplement craquant 😛  (ce n’est pas une raison je sais…), sous ses airs de dur à cuire, il est sensible et… Trouillard. Parfois, c’est même Walt qui a le plus de courage 🙂 Oh, et j’oubliais, la messagerie de Jesse et ses bitch sont devenus des classiques !
J’aime aussi beaucoup Walter Junior, le fils handicapé de Walt, très attachant mais qui ne colle pas au cliché “handicapé donc super sympa“. Il a son petit caractère et n’hésite pas à faire de belles crises à ses parents et à leur dire leurs 4 vérités ! J’adore le personnage de Hank (le beau-frère de Walt), le flic peu subtil, tout en blagues suggestives, mais qui est, en réalité, sensible et attachant. En revanche, je trouve la femme de Walt, Skyler, vraiment énervante (j’ai envie de la claquer à chacune de ses apparitions sur l’écran x) à toujours pleurnicher, vouloir savoir où est son mari…

ustv-breaking-bad-season-1-pictures-3

Pour ce qui est de l’intrigue, je la trouve très bien menée, et elle tient la route 😉 Bon, c’est vrai, la drogue est quand même omniprésente (je trouve les scènes de fabrication de meth dans le labo super bien faites) et la maladie aussi (on voit réugulièrement Walt tousser et Skyler parle beaucoup de son cancer) mais d’autres thèmes, comme la maternité, la famille, l’amour, le lycée sont aussi abordés ! Je trouve que l’équipe Jesse/Walt n’est pas clichée, parce qu’elle renforce le côté “pathétique” de l’histoire. Le prof de chimie malade, à bout de force, qui se laisse marcher sur les pieds et son ancien élève, le petit voyou du coin, devenu dealer pour gagner sa vie. Les dialogues sont plein d’humour, sans trop en faire non plus (bon, j’étais littéralement pliée en deux devant certaines scènes) et je suis persuadée que les fans d’action trouveront leur bonheur ! Je pense que cette série peut toucher tout le monde, parce qu’elle aborde plein de thèmes différents, certains étant presque parodiés (la famille de Walt et celle de Jesse, hum hum…), et reste sensible et très bien faite. Pour terminer, une petite parenthèse sur l’opening (on y aperçoit le tableau de Mendeleïev) et la BO, qui sont tous les deux assez géniaux dans leur genre ! Sinon, depuis que je regarde Breaking Bad, je suis bizarrement beaucoup plus intéressée par la chimie en cours x) Comme quoi c’est bon pour la culture générale !

Note : 10/10

See ya,

Leeda

Advertisements

4 thoughts on “Breaking Bad, Saison 1

  1. Oh, cette série est absolument géniale. Et tellement de choses vont être bouleversées d’ici la fin. Tiens bon ! Moi au début c’était un peu pareil que toi. J’ai regardé quelques épisodes de la première saison sans trop accrocher, je suis passée à autre chose et revenue quelques mois après. Et là, gros gros coup de foudre ! 🙂

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s