16 Lunes, Kami Garcia, Margaret Stohl

Hi 🙂 Oui, je sais ça fait (très) longtemps, mais je suis assez occupée ces derniers temps. Je vous promets d’être beaucoup plus active (d’ailleurs, j’ai déjà pas mal d’idées de critiques en tête ^^). Aujourd’hui, je vais vous parler de 16 Lunes qui a été adpaté au cinéma sous le titre de Sublimes Créatures.

livre-16-lunes

Résumé : J’ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d’une façon particulière. Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j’avais su qu’en même temps que cette fille surgirait aussi une malédiction… J’étais éperdument amoureux, mais cet amour était perdu d’avance.

Mon avis : J’avais déjà vu le film cet été, en VF, bien avant de lire le livre 🙂 Pour être franche, je l’avais vraiment trouvé super réussi (j’ai prévu de le revisionner, donc une petite critique là-dessus arrivera bientôt ^^), beaucoup moins cliché que Twilight par exemple. Ça faisait un bout de temps que je cherchais le livre (à la médiathèque, au CDI…) et ma soeur a fini par le commander à la bibliohtèque et elle me l’a prêté immédiatement (sympa la soeur, hein ?). Passons à la critique :p J’ai été aussi convaincue par le livre que par le film. J’ai beaucoup aimé le personnage d’Ethan, et son point de vue par rapport à l’histoire, parce que c’est assez rare qu’un garçon soit le personnage principal d’un livre fantastique-romantique ^^ Je suis entrée dans l’histoire très rapidement et j’ai trouvé les descriptions (des personnages, de Gatlin…) très réussies. J’ai trouvé aussi intéressant que le terme de la “différence“ presque de la “marginalisation“ soit abordé de manière aussi directe… Parce que Lena l’Enchanteresse, la nièce de Macon Ravenwood (affectueusement surnommé “le vieux fou“ par les habitants et abhorré par tous) la fille dont Ethan va tomber amoureux, ne ressemble pas aux filles du lycée Jackson. Elle n’est pas blonde et ultra bronzée par des  UV, ni cheerleader et ne se trimballe pas avec des fringues ultra courtes et un petit sac métallique. D’ailleurs, c’est en partie pour ça qu’Ethan (avide de quitter la ville) va tomber amoureux d’elle : Lena apporte un souffle d’exotisme à Gatlin, ce que la plupart ne vont pas apprécier (les habitants de Gatlin sont horriblement formatés et clichés). Une horrible campagne va être menée contre elle par les mères de famille et ses filles cheerleaders, pour la mettre à l’écart, afin qu’elle craque, qu’elle s’en aille. Mais Lena tiendra bon, grâce à l’amour d’Ethan. On pourrait trouver ça un peu cliché, surtout au début, mais petit à petit, on se rend compte qu’on est loin de la petite passade adolescente. Ces deux-là s’aiment vraiment 🙂 Ces deux thèmes, la différence (en lisant ce livre, je n’ai pas pu m’empêcher d’y voir une parodie de nos collèges/lycées d’aujourd’hui, où dès que quelqu’un est un peu différent, on doit obligatoirement le détester ^^) et l’amour comptent beaucoup dans le livre.
Mention spéciale aux personnages secondaires, Macon Ravenwood, l’oncle de Lena aux airs de Cary Grant, assez extraordinaire et unique dans son genre, Amma, la gouvernante Voyante d’Ethan, sévère mais très attachante ou encore Ridley, la cousine de Lena (oui je sais ce n’est pas un personnage positif mais je l’ai adorée quand même), la petite garce manipulatrice qui fait assez tâche à Gatlin.
Il y a aussi beaucoup d’humour (le personnage de Link, le meilleur ami d’Ethan est juste génial à ce niveau-là, mais j’ai aussi trouvé les Soeurs, alias les tantes centenaires d’Ethan, très drôles dans leur genre), et d’allusions à la littérature classique. Mais aussi pas mal de moments d’émotions, à propos de la mère d’Ethan, une femme brillante, décédée dans un accident de voiture ou même du couple que forment Ethan et Lena. Le fantastique tient aussi une grande place dans le livre, mais je ne trouve pas ça barbant ou farfelu (contrairement à certains livres fantastiques complètement tirés par les cheveux), dans l’ensemble, j’ai plutôt apprécié ces moments-là 🙂 Pour terminer, ce livre est extrêmement prenant, captivant… Et je l’ai aussi trouvé très “imagé” (mais c’est sans doute parce que j’avais déjà vu le film ^^) et je n’ai eu aucun mal à imaginer le lycée, Gatlin, Ravenwood Manor… J’attaque dès que possible le deuxième tome ! :p

Note : 10/10

See you,

Leeda

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s